Je te dis tout de mon rapport à l’argent 💰💰💰

Tu peux écouter mon podcast Marie Sans Filtre à cette adresse : anchor.fm/mariesansfiltre

Tu lis la version écrite de l’épisode 25.

Marie Sans Filtre est un podcast intime, féministe et politique. Je m’appelle Marie Albert, j’ai 26 ans et j’habite à Alençon (Normandie). Je suis une aventurière, journaliste et autrice féministe. Je me définis comme une femme cisgenre pansexuelle dépressive blanche jeune mince et athée. Dans ce podcast, je raconte mes expériences intimes. Je construis mon personnage public. Je déconstruis le patriarcat.

Aujourd’hui vendredi 11 décembre 2020, dernier épisode de l’année 2020. Une bonne année nulle qui fut cependant une bonne année pour moi. De toute façon, c’était difficile d’égaliser 2019 qui fut la meilleure année de ma vie adulte. J’ai fait le tour du globe en cargo, écrit un roman et terminé le chemin de Compostelle, en 2019.

Je garde comme événements positifs en 2020 : J’ai arrêté de chercher l’amour, J’ai décidé de m’aimer moi, J’ai quitté Paris, J’ai publié plusieurs reportages et enquêtes dans la presse écrite, J’ai lancé mon #SurvivorTour et à cette occasion j’ai marché 1500 kilomètres de Dunkerque à Lannion, J’ai trouvé une agente littéraire qui adore mon roman et se bat pour trouver une maison d’édition qui l’accepte (et non, les textes féministes radicaux ne font pas encore l’unanimité chez les éditeurices), J’ai emménagé avec ma sœur à Alençon et J’ai lancé mon autre podcast Sologamie, pour les célibataires qui n’ont besoin de personne. 

En fait, j’ai tenu presque toutes mes bonnes résolutions, en 2020. La seule que je n’ai pas tenue : c’est lâcher prise.

J’ai fait un sondage hier sur Instagram et je t’ai demandé quel épisode tu voulais avoir aujourd’hui dans Marie Sans Filtre

  1. Je fais l’amour à l’hôpital
  2. Mon rapport à l’argent
  3. Je sors en club échangiste

A ma grande surprise, c’est “Mon rapport à l’argent” qui a gagné. Tu veux que je te parle de tunes ? Je n’ai aucun filtre alors ce n’est pas un problème pour moi.

Logo tous droits réservés © Marie Albert

Alors, je suis pauvre riche parce qu’aujourd’hui, 11 décembre 2020, je peux t’affirmer que mon compte en banque affiche 36 637,27€. Je suis donc riche. Mais je touche les allocations chômage depuis 2 ans, depuis que j’ai quitté mon emploi de journaliste à l’Agence France Presse où j’ai été harcelée sexuellement. Mon allocation s’élève à 1530€ par mois. A l’AFP, je gagnais très bien ma vie pendant 2 ans : entre 1600 et 2400€ par mois. J’ai beaucoup économisé à l’époque car je suis une fourmi. Et j’économise toujours aujourd’hui, sur mon allocation chômage. Dans 2 mois, mon allocation s’arrête, et je vais probablement toucher le RSA, revenu de solidarité active, qui s’élève à un peu plus de 500€ par mois. Je me considère comme pauvre, donc. Malgré mes économies. 

Mes parents m’ont prêté environ 10 000 euros en 2 ans car ils sont très riches et qu’en me versant cette pension alimentaire, iels paient moins d’impôts. C’est tout à fait légal. Mais je devrais leur rembourser ces 10 000 euros à un moment. Je me considère comme riche, malgré tout. Je suis une pauvre riche.

Sur mon Google Drive, j’ai créé un fichier Excel qui s’appelle “business plan de ma vie”. Mes économies peuvent me faire tenir jusqu’en 2026, théoriquement. Sauf si mes parents me demandent de les rembourser. Sauf si je ne m’en tiens pas à mon business model de ma vie. Je suis très économe, et je ne manquerai jamais de rien, je crois. Si je renonce à payer un loyer, je pourrai toujours retourner vivre chez mes parents, en banlieue parisienne (mais ce serait horrible car iels sont violent·es et toxiques).

En fait je suis coincée par le regard de la société et par mon propre jugement sur ma personne. Je suis une fille pourrie gâtée, une assistée qui profite du système. Je fais absolument ce que je veux depuis 2 ans. Je travaille sur ce que je veux. Je n’ai pas envie de travailler plus, de faire plus de piges, de prendre un boulot alimentaire, de retourner à l’AFP, de renoncer à ma vie.

Culpabilité.

Doute.

Légitimité.

Conviction.

Transparence.

Marie Albert

11 décembre 2020

Pour rémunérer mon travail, participe à ma cagnotte Tipeee : fr.tipeee.com/mariealbertfr

Marie Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page