Ma conviction : ma vie perso est politique

Tu peux écouter mon podcast Marie Sans Filtre à cette adresse : anchor.fm/mariesansfiltre

J’ai eu l’idée de ce podcast sur un bateau. Il naviguait sur l’océan Pacifique. J’étais perdue sans connexion internet. Je réfléchissais au sens de ma vie. J’ai trouvé les réponses à cet endroit, à ce moment. En mars 2019.

J’enregistre ma voix et mon quotidien depuis plusieurs années. Je voyage avec un petit dictaphone emprunté à mon employeur. Et jamais rendu. Je me glisse sous ma couette le soir, et je m’enregistre. J’attends le moment propice. Celui où je me sens en colère, désespérée, euphorique, déterminée, déçue ou étonnée. Je commence par donner le jour de la semaine, la date, l’heure d’enregistrement et le lieu. Je raconte ma vie à un micro. 

Sur le bateau qui traverse l’océan Pacifique, je décide que ces enregistrements méritent l’écoute. Je décide de les rendre publics. Je décide de lancer ce podcast. Il s’appelle : Marie Sans Filtre. Tu écoutes l’épisode 1. Ma conviction : ma vie perso est politique

Pourquoi le personnel est politique ? Je crois que mes discours intimes changent ma perception de la société. Je crois que mes actions personnelles changent ma société. Je crois que ma société peut influencer ta société. Nous humains, sommes interdépendant.e.s et nous inspirons les un.e.s les autres.

Lorsque je lis un texte, je mémorise les anecdotes personnelles. Lorsque je regarde un film, je m’attache aux personnages sensibles. Lorsque j’écoute de la musique, je m’émeus de l’émotion de l’artiste.

Sur mon blog, je publie un texte tiré d’une expérience sexuelle. Je le partage sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram et Twitter. Au moins 200 personnes cliquent sur le lien, parce qu’iels lisent “Je” et “Sexe” dans le titre. Plus ce texte est personnel, plus il sera lu. Si je publie un article sur la parité femmes-hommes dans les mairies françaises, l’audience est bien inférieure. 

Est-ce que je recherche la popularité, la célébrité ? Bien sûr. Ma vie privée est publique. Je crois que toute vie mérite d’être racontée. Surtout la mienne. Alors je publie régulièrement des textes intimes sur mon blog. Je raconte des détails de ma vie sexuelle à des inconnu.e.s rencontré.e.s en soirée. Je me confie pour qu’iels se confient à moi, en retour. Je  crois qu’en échangeant nos expériences, nous construisons notre société alternative. Je ne reçois d’éducation philosophique, amoureuse et sexuelle ni à l’école, ni à l’université, ni dans l’entreprise. 

Le personnel est politique car je refuse de me conformer au modèle dominant, à ce que la société attend de moi. Je revendique ma liberté et mon individualité. Avec ce podcast, j’élabore un autre discours, le mien. Il part de mes entrailles, de mon intimité : sexe, corps, esprit. Il construit ma politique. Il donne le sens de ma vie. 

Je n’invente pas le slogan “Le personnel est politique”. Je le dois aux féministes américaines. Il est arrivé en France en 1968. Il rappelle que nos problèmes individuels, à nous les femmes, sont le résultat de la domination masculine. Je clame que le patriarcat est responsable de ma charge mentale, de mon anxiété et de ma dépression. Je clame que le patriarcat est responsable de mes échecs amoureux et sexuels. Je clame que le patriarcat est responsable de ma précarité et de ma faible confiance en moi.

Tu n’es pas d’accord ? C’est pareil. Bienvenue dans Marie Sans Filtre. Au menu de la saison 1 dédiée à ma vie : J’attrape la mononucléose. Je fais le tour du globe en cargo. Je marche 700 kilomètres contre les féminicides. Je suis une salope. Je déteste les hommes. Je fais une dépression.

Et bien d’autres. Tu retrouves tous les épisodes de ce podcast Marie Sans Filtre dans ton application de podcasts. La prochaine fois, je me présente : je te dis qui je suis et d’où je parle. J’aurais du commencer par ça. 

Marie Albert

29 novembre 2019

Pour rémunérer mon travail, participe à ma cagnotte Tipeee : fr.tipeee.com/mariealbertfr

Marie Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page