Pourquoi je voyage seule đŸš¶đŸ»â€â™€ïž

Photo tous droits réservés © Marie Albert

Avertissement : cet article Ă©voque des violences sexistes et sexuelles.

Tu peux Ă©couter mon podcast Marie Sans Filtre Ă  cette adresse : anchor.fm/mariesansfiltre

Marie Sans Filtre est un podcast intime, fĂ©ministe et politique. Je m’appelle Marie Albert, j’ai 26 ans et j’habite Ă  Alençon (Normandie). Je suis aventuriĂšre, journaliste et autrice fĂ©ministe. Je me dĂ©finis comme une femme cisgenre cĂ©libataire pansexuelle dĂ©pressive blanche jeune mince valide athĂ©e et pauvre riche. Dans ce podcast, je raconte mes expĂ©riences intimes. Je construis mon personnage public. Je dĂ©construis le patriarcat.

Aujourd’hui, c’est le trentiĂšme Ă©pisode. La derniĂšre fois, je te parlais de mon viol. Aujourd’hui, je parle de voyage solitaire. 

A Ă©couter : le podcast Les Ailleuronautes et son Ă©pisode “DĂ©convenues Ă  Moscou” dans lequel j’interviens pour prĂ©senter ma difficile annĂ©e d’Ă©tudes en Russie (2014-2015), juste avant mon premier voyage seule.

Mon premier voyage seule : une semaine en CrimĂ©e, en juin 2015. Puis je deviens Ă©colo et j’arrĂȘte de prendre l’avion, l’annĂ©e suivante.

Mon deuxiĂšme voyage seule : le chemin de Compostelle entre 2016 et 2019.

Mes autres voyages seule : mon tour de France de l’Occupation en train et en vĂ©lo (2017), mon tour du globe en cargo (2019), mon #SurvivorTour (dĂ©butĂ© en 2020).

A lire ou Ă©couter : les Ă©pisodes “Je fais le tour du globe sur un cargo”, “Je marche seule de Paris Ă  Compostelle”, et ceux dĂ©diĂ©s au #SurvivorTour de mon podcast Marie Sans Filtre.

Le voyage seule modifie mon rapport à la solitude, au célibat et à la santé mentale.

A lire ou Ă©couter : l’Ă©pisode “CĂ©lib en voyage” de mon podcast Sologamie.

En voyage, je subis malheureusement et rĂ©guliĂšrement des violences sexistes et sexuelles : ma derniĂšre enquĂȘte parue dans la revue We Demain (numĂ©ro 33 en kiosques actuellement) fait Ă©tat du harcĂšlement sexuel que nous, marcheuses seules, subissons sur le chemin de Compostelle.

A regarder : mon passage sur France Info Ă  l’invitation de la journaliste Patricia Loison pour discuter de mon chemin de Compostelle et de mon enquĂȘte dans We Demain.

J’ai aussi dĂ©posĂ© une plainte pour agressions sexuelles il y a un mois, au commissariat d’Alençon, contre un second-capitaine ukrainien prĂ©nommĂ© Yevgueniy qui m’a donnĂ© deux fessĂ©es pendant mon tour du globe en cargo.

A lire : mon enquĂȘte « Seule avec les relous de mer », au sujet du sexisme des marins, parue dans la revue We Demain en mai 2020.

Mon nouveau projet s’appelle donc le #SurvivorTour : le tour de France d’une survivante de violences sexistes et sexuelles. En voyage seule, je transgresse l’interdit masculin. Je dors seule dans la forĂȘt. J’ai rencontrĂ© deux exhibitionnistes en trois mois de marche, pendant ma premiĂšre Ă©tape (Ă©tĂ© 2020). Et je ne suis pas la seule Ă  en croiser en randonnĂ©e. Je prĂ©pare une enquĂȘte Ă  ce sujet, Ă  paraĂźtre bientĂŽt dans le magazine NĂ©on.

Attention : je ne suis pas en danger dans la forĂȘt. Je suis en danger en prĂ©sence d’hommes. Je ne m’expose pas davantage Ă  des violences sexistes et sexuelles en voyage, qu’en ville ou Ă  mon domicile. Spoiler : les agresseurs sont partout.

Logo tous droits réservés © Marie Albert

A lire ou Ă©couter : l’épisode “#SurvivorTour : je survis seule au fond des bois” de mon podcast Marie Sans Filtre.

A lire Ă©galement : l’essai Les femmes aussi sont du voyage, Ă©crit par Lucie Azema, paru aux Ă©ditions Flammarion.

PremiÚre solution aux violences sexistes et sexuelles : la fin du patriarcat cis blanc hétéro.

DeuxiĂšme solution : que davantage de femmes et personnes minorisĂ©es prennent la route et qu’on envahisse les sentiers de randonnĂ©e, par exemple. Que les agresseurs se retrouvent en minoritĂ©, et menacĂ©s Ă  leur tour.

TroisiĂšme solution : l’autodĂ©fense fĂ©ministe. J’ai Ă©tĂ© formĂ©e par l’association LoreleĂŻ Ă  Paris. Épisode de Marie Sans Filtre sur le sujet Ă  venir prochainement !

Attention, je parle d’un point de vue situĂ©. En voyage solitaire, je bĂ©nĂ©ficie d’un privilĂšge blanc, bourgeois et valide.

A suivre : le compte Instagram decolonial.voyage.

Ma dĂ©construction ne fait que commencer. J’invite les personnes minorisĂ©es, les personnes concernĂ©es Ă  me donner leur point de vue sur cet Ă©pisode de Marie Sans Filtre.

Et si vous le pouvez/souhaitez, rejoignez-moi pour un petit bout de chemin sur mon #SurvivorTour l’étĂ© prochain.

Et partez en voyage seul·e, toujours si vous le pouvez/souhaitez. Un jour pour commencer, pas loin de chez vous. Rappel : prendre le train seul·e, c’est dĂ©jĂ  voyager seul·e.

VoilĂ .

Marie Albert

19 mars 2021

Pour rémunérer mon travail, participe à ma cagnotte Tipeee : fr.tipeee.com/mariealbertfr

Marie Albert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page