Harcelée jusqu’à Compostelle (interview)

Je suis très fière de voir mon enquête au sujet du harcèlement sexuel sur le chemin de Compostelle publiée dans la revue We Demain. Elle s’appelle « Harcelée jusqu’à Compostelle ».

Non, le chemin de Compostelle n’est pas « sûr » pour les femmes et personnes minorisées. Comme ailleurs, nous y subissons régulièrement des violences. J’ai interrogé d’autres pèlerines, victimes de sexisme, racisme ou lesbophobie pour mon article.

La journaliste Patricia Loison m’a invitée le 10 mars 2021 sur le plateau de France Info (canal 27) pour discuter de mon article et de mon expérience personnelle sur le chemin de Compostelle. Voici la vidéo de mon interview ⬇️ Sinon, cliquez ici.

Merci à Patricia Loison pour son invitation. Merci à toutes les personnes ayant témoigné pour mon enquête. Achetez le numéro 33 de We Demain en kiosque pour la lire en intégralité.

NB. J’ai subi plusieurs raids de cyberharcèlement pendant et après mon enquête. Merci de respecter mon travail et de m’épargner votre critiques et insultes (je fais systématiquement des captures d’écran). Le cyberharcèlement est un délit passible d’une peine de 2 ans de prison et de 30 000 euros d’amende.

Pour me suivre sur les réseaux sociaux : @mariealbertfr

Pour recevoir ma newsletter : cliquez ici

Pour rémunérer mon travail : fr.tipeee.com/mariealbertfr

Marie Albert

10 mars 2021

Marie Albert

Aventurière, journaliste et autrice féministe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page