Je décompte les infanticides en France

Décompte au 21 juillet 2022 © Infanticides en France

Je décompte les infanticides commis par des adultes en France, depuis l’année 2020. J’alimente une page Facebook intitulée « Infanticides en France » avec chaque nouveau cas recensé par la presse française. Vous pouvez la consulter ici : facebook.com/infanticidesfr

Visuel tous droits réservés © Infanticides en France

Pour créer « Infanticides en France », je m’inspire de la page « Féminicides par compagnons ou ex », qui fait date. C’est une pionnière dans le recensement des féminicides en France. Elle a encouragé le changement du vocabulaire à ce sujet. La presse française avait coutume d’appeler les féminicides des « drames passionnels », auparavant.

Au décompte du collectif « Féminicides par compagnons ou ex », je préfère aujourd’hui celui du collectif Nous Toutes, qui comptabilise TOUTES les femmes assassinées, y compris les femmes célibataires, trans et/ou travailleuses du sexe.

Le féminicide est le meurtre d’une femme en raison de son genre. L’infanticide est le meurtre d’un enfant en raison de son âge. Sur ma page « Infanticides par parents », je décompte les infanticides commis par des adultes sur des enfants jusqu’à 18 ans.

Au 21 juillet 2022, j’ai par exemple recensé 38 infanticides commis et recensés par les médias français, sur Internet, pour l’année 2022. Mais ce chiffre est largement sous-estimé. Des centaines de meurtres ne sont pas médiatisés, chaque année.

Ni les féminicides ni les infanticides ne sont des « drames conjugaux » ou des « drames familiaux », comme l’écrivent souvent les journalistes. Dans le cas des infanticides, il s’agit de crimes commis par des personnes qui pensent détenir un droit de vie et de mort sur les enfants. Ces assassinats systémiques sont encouragés par notre société, dont l’organisation patriarcale, raciste et capitaliste donne aux adultes le droit de disposer du corps des enfants et de leurs vies.

Avec mon travail de recensement sur la page « Infanticides par parents », je cite ces victimes. Je ne les oublie pas. Je dédie cette page à toutes les existences dévastées par ces infanticides perpétrés dans l’indifférence médiatique, politique et sociétale. Je consacre une publication par victime.

Mon objectif est triple :

  • visibiliser les vies et les violences endurées par les enfants assassiné·es
  • mobiliser le grand public contre les violences faites aux enfants
  • remplacer notre société adultiste par un monde sans domination

Toute personne ayant connaissance d’un infanticide non recensé peut me contacter par message privé, sur la page Facebook « Infanticides par parents ». J’ai aussi créé un compte Twitter @infanticides_fr et un compte Instagram @infanticides_fr.

Il s’agit d’un travail de journaliste, mais non rémunéré. Vous pouvez soutenir cette mission en contribuant à ma cagnotte : https://fr.tipeee.com/mariealbertfr. Merci d’avance.

Si vous êtes victime ou témoin de violences envers un·e enfant, vous pouvez appeler le 119, numéro national dédié à la prévention et à la protection des enfants en danger ou en risque de l’être. Numéro gratuit et ouvert 24h/24.

Marie Albert

21 juillet 2022

Pour me suivre sur les réseaux sociaux : @mariealbertfr

Pour recevoir ma newsletter : cliquez ici

Pour rémunérer mon travail : fr.tipeee.com/mariealbertfr

Soutenez Marie Albert sur Tipeee

Marie Albert

Aventurière, journaliste et autrice féministe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Revenir en haut de page